Mon blog politique

29 octobre 2006

Romano Prodi

    Romano Prodi, figure politique européenne incontournable, ancien président de la Commission européenne, qui a conduit l'Euro et l'élargissement au succés, est aujourd'hui président du conseil en Italie, chef d'un gouvernement de centre gauche.

Romano_Prodi_1

    Avec ce post, je voulais montrer toute mon admiration envers "Il Professore", centriste humaniste italien, avec une sincérité politique et un sens des relations humaines exemplaires. On manque de Romano Prodi en France. Il a été seul à monter en force, alors que l'Italie était sous le choix de l'opération "Mane pulite" (mains propres) qui a discrédité la classe politique italienne et faisant émerger Berlusconi et ses idées ultra-libérales. Il reste le seul véritable pro-européen en Italie, favorable à une Europe forte indépendante mais alliées des USA, contrairement au Berlusco-sarkozy qui tente d'impressionner leur grand frère américain pour récolter des miettes de reconnaissance et d'influence internationale. L'Europe est forte mais seulement unie, avec les mêmes objectifs et pas en obéissant aux ordres 'un état surpuissant dont l'égémonie lui fait parfois perdre la raison. Il faut une habilité certaine pour pouvoir diriger une coalition du centre à l'extême gauche de 9 partis, il est possible qu'il puise cela dans son expérience de petit dernier d'une famille nombreuses, ou plutôt d'un clan où tout le monde a réussi. Certes, il éprouve aujourd'hui quelques difficultés à gèrer le pays et mon corporatisme naturel me rend en désaccord avec la libéralisation des officines en Italie et l'autorisation de vendre des médicaments conseils en supermarché, cependant il fallait tout tenter pour sauver l'Italie du marasme écinomique ultralibéral de Berlusconi. Le bilan à son arrivée est lourd : alors si l'on peste ici et là parce que les réfomres n'avancent pas et bien, il faut comprendre la difficulté à gérer 9 partis mais aussi à réparer les erreurs commises par "Il cavaliero".

ulivo


    Alors, pour ce qu'il représente, pour son courage, ses valeurs humanistes, je tiens à lui rendre hommage, et pas seulement parce que c'est un ami de François Bayrou, celui qui incarne aujourd'hui les valeurs auxquelles je crois.

Posté par mikanou à 15:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 octobre 2006

Rispostes et la guerre à droite

bandeau

Alors ce dimanche, j'ai regardé avec étonnement RIPOSTES l'émission politique de France 5 que j'affectionne particulièrement à 18h00.
Le sujet de l'émission du jour était "la guerre à droite", autrement dit au sein de l'UMP. Aprés les propos de Debré sur Sarkosy et les petites phrases des sarkozistes, mais aussi antérieurement les critiques incessantes de Sarkozy sur la politique de Domnique de Villepin ( le CPE entre autre et sa volonté de rupture avec un gouvernement dont il est le numéro 2), l'affaire Clearstream, et j'en passe, la guéguerre de clan et de succession à l'UMP prend de plus en plus d'ampleur.
Mais que se passe t-il au niveau médiatique? Aurait-on enfin entendu les propose de Bayrou sur l'hypermédiatisation du candidat qui semblait faire l'unanimité à droite, qui semblait... ou bien la relance de la guerre des clans à 6 mois des présidentielles semble t-elle plus prometteuse ?
Finalement on se rend peut-être enfin compte dela situation désastreuse dans laquelle est mis le pays depuis le gouvernement Villepin avec Sarkozy comme n°2...on comprend peut-être mieux maintenant pourquoi Bayrou a décidé de voter la censure du gouvernement initiée par les socialistes.
A l'étranger on s'esclaffe, on rit de la situation politique inédite en France, avec un partie dominant avec tous les pouvoirs, qui n'arrive pas en son sein même à définir la juste place des courants inexisants. Mr Sarkozy est inquiet, il a du souci à se faire... il est évident qu'une candidature gaulliste va jaillir...l'UMP n'est pas seulement sarkoziste. Chirac, Villepin, alliot-Marie, Debré, Borloo ne sont pas pro-sarkozistes... et j'en suis sur ne laisserons pas la France à Sarsozy même s'il a déjà la main mise sur l'appareil de l'UMP.
Certes le spectacle est affligeant, en effet pour la politique française, pour les français qui en patissent, mais aussi à l'extérieur en Europe où la France est déjà affaiblie, voire même dans le monde.
En voyant cela, l'archaïsme de la gauche, je suis conforté dans mon idée d'être un partisan de François Bayrou. Il est seul à reconnaitre, depuis le début de la seconde ére Chirac, les méfaits pour la France de cette cohabition intra-UMP. Le vrai changement démocratique, la révolution c'est lui.

Posté par mikanou à 19:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 octobre 2006

Les pharmaciens consultés par l'UDF

Je suis pharmacien, il me parait donc inconcevable de ne pas parler du questionnaire produit par le groupe UDF à l'Assemblée Nationale à l'intention des pharmaciens d'officine. En temps que pharmacien, je partage l'avis général de la profession: nous ne sommes pas assez consulté par le la Caisse d'assurance maladie et l'Etat.
Souvent les disposition pour la santé sont prises sans concertation véritable.
En m'engageant dans cette carrière, je ne pensais pas  faire que de la paperasserie inutile mais j'imaginais un véritable travail autours de la prescription médicamenteuse, de la santé publique..., je pensais aussi travailler dans un rapport de force égal à égal avec nos confréres médecins et cela dans l'intérêt du patient et non pas dans la confrontation permanente : "le pharmacien est un épicier, il ne pense qu'à son tiroir caisse, il veux vendre du générique parce qu'il y gagne plus, ....
La réalité est tout autre : les rapport conflictuels avec les médecins sont journaliers. Ceci est du à la politique de l'assurance maladie:

  • d'un côté on sanctionne les pharmaciens qui ne respectent pas les objectifs de substitution, on pénalise les pharmaciens par des mesures comme les déremboursements, on renforce les baisses de marges ce qui pénalise l'entreprise que constitue une officine (en moyenne 10 salariés), alors que les pharmaciens ont permis de réaliser des économies de santé de 1,5 milliards d'euros;
  • de l'autre on augmente les salaires des médecins et des dentistes (même si je crois que cela était nécessaire, mais cela attise la rancoeur entre professions), les prescriptions en DCI ne sont pas systématiques (alors que cela faisait parti du contrat pour les augmentations de salaires);
  • le conflit avec les patients est provoqué par certains médecins peu scrupuleux (heureusement que beaucoup de médecins sont de qualité), en effet, certains médecins prescrivent en princeps (non générique) et demandent aux patients de ne pas accepter le générique parce que le médicament est soit disant "moins bien" (alors que c'est le même médicament, souvent fabriqué par le même laboratoire mais qui coûte beaucoup moins cher). Le pharmacien exerce sont droit de substitution et vient donc se heurter au patient, mal informé. La sanction vient ensuite de la sécurité sociale envers le pharmacien qui ne substitue pas assez.

pharmacie

Je crois que le métier de pharmacien ce n'est pas de "fliquer" pour l'assurance maladie, sont rôle est dans le suivi du médicament, le dépistage de masse à l'officine, le dialogue et l'écoute, la prescription pour les troubles bénins (en accord avec le médecin et avec un partage intelligent des compétences).

Le métier est fait de telle sorte qu'il soit obligé de passer beaucoup de temps à la paperasse et donc une perte de temps pour les patients...Il remplace à la fois pour le coût mais aussi par manque de temps, les pharmaciens au comptoir par des préparateurs de formations moins poussée (on peut reconnaître que les préparatrice depuis trés longtemps ont des connaissances quasi équivalentes à un pharmacien), et cela va encore au détriment du patient.
La vente de médicament lors des ordonnances ne permet pas à une officine de palier au coût de fonctionnement de celle-ci, les ressources par les marges qui s'amenuisent diminuent, les pharmaciens ont été par le fait, obligés de renforcer la para-pharmacie en officine. Je n'ai pas fait 6 ans d'études pour vendre des produits de beauté...


Vous retrouverez le résumé de l'enquête ici et les résultats
ici.

Blagounette de pharmacien:
Un homme va dans une pharmacie, achète pour 100€ de produits amincissants.
Il demande au pharmacien : "Vous pensez que je vais perdre combien?"
- Le pharmacien répond : "100€"

Posté par mikanou à 18:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Débat pour l'investiture socialiste

Ce soir, j'ai regardé le débat pour l'investiture socialiste.
Quand j'ai entendu parler de ce débat, je me suis dit: "C'est démocratique, on devrait multiplier ce genre de débat ! Cela va dans le bon sens!" Néanmoins, je ne suis pas partisan de la surmédiatisation du PS avec Ségolène Royale et de l'UMP avec Nicolas Sarkosy.

J'en tire quelques conclusions:

  • C'est censé être un débat, mais on assiste à une succession d'interventions préparées à l'avance : c'est un choix fait par le PS, aprés le rôle stratégique se discute.
  • Le programme PS semble faire l'unanimité, cependant personne n'est d'accord sur la façon de l'appliquer.
  • Dominique Strauss Kahn semble bien au dessus de ses concurrents, il parait beaucoup plus crédible à la fois dans ses propos et dans sa façon de présenter, cela dit je n'oublie pas l'histoire de la cassette Mery perdue, sa mise en examen (il a été blanchi par la justice) et sa responsabilité dans les 35 heures qu'il a mis en place avec Martine Aubry.
  • Laurent Fabius reste égal à lui-même, mauvais orateur avec des idées politiques d'un autre temps, il aurait du raccrocher avec Lionel Jospin. On attends toujours son plan B pour la Constitution Européenne.
  • Ségolène Royale a enfin dit quelque-chose de concrêt, mais bon cela reste toujours des théories générales sans propositions concrêtes pour les atteindre. Ah oui ! C'est le programme du PS...Elle donne un argument étrange : sa différence, elle se voit d'elle-même en faisant référence à sa féminité.
  • Finalement, l'objectif initial était peut-être de faire participer les français en médiatisant le débat, mais aucun des candidats ne s'est adressé à eux.

Je ne vais pas être totalement négatif, on peut reprocher aux socialistes leur programme, mais ils ont eut le courage de médiatiser leur débat à l'investiture. A l'UDF, le problème ne se pose pas, la candidature de François Bayrou fait l'unanimité.

debat_ps
Vous pouvez écouter le débat sur le site de la chaîne parlementaire:
http://www.lcpan.fr/debatps.asp

 

Posté par mikanou à 04:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Ouverture du Blog : ma vision

Bonjour,

Voilà je me suis enfin décidé à créer mon blog politique. C'est une vaste ambition, c'est pourquoi je vais essayer de faire quelque chose d'intéressant et régulier, qui sera source de débats j'espère. J'en profites pour faire une petite présentation: voilà je m'appelle Michaël, j'ai 25 ans et je suis docteur en pharmacie, depuis juin. Je vis à Nancy depuis 7 ans et je suis militant UDF depuis 2 ans environ, bien que je m'intéresse à la politique depuis trés longtemps. J'entre dans la blogosphére, incontournable aujourd'hui sur internet.

J'en profite pour citer le blog des jeunes de ma fédération : la Meurthe-et-Moselle.

http://jeunesudf54.blogspirit.com/

Posté par mikanou à 03:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]